Ils s’entrainent avec leurs chiens..

Un reportage publié dans le journal LA DEPECHE.FR du 14 Juin 2010..

La localisation de la victime, pour les Shweppse, Calife, Erwin,  Apache, Buzz, Vénus, Souan et Vingt-et-un, c'est toujours bingo au bout de chaque  exercice./Photo DDM

La localisation de la victime, pour les Shweppse, Calife, Erwin, Apache, Buzz, Vénus, Souan et Vingt-et-un, c’est toujours bingo au bout de chaque exercice.
/Photo DDM

Pendant deux jours , plusieurs équipes cynophiles ont travaillé dans l’immeuble abandonné à l’entrée du camping d’Audinac. Un lieu de prédilection pour les sapeurs-pompiers où en toute tranquillité ils peuvent s’entraîner, se former ou échanger leurs expériences. Ces équipes étaient accueillies par le major Claude Vigne, chef du centre de secours local et conseiller technique de zone; parmi elles , trois venaient de la célèbre BSPP (brigade des sapeurs-pompiers de Paris), deux du SDIS 64 à Pau et les trois du SDIS de l’Ariège. Cet entrainement inter-départemental s’effectuait sous la direction du major Xavier Stinglhamber, maître-chien, chef du CSP de Foix, conseiller technique cynophile départemental. Il confie : « Elles sont toutes spécialisées en recherche dans les décombres (tremblement de terre, effondrement, explosion…) ou en recherche de personnes disparues ou égarées. De différentes races, d’âges et de niveaux de formation divers, il faut s’adapter au contexte dans le but de tester le chien et son maître dans des situations pratiques. Nous travaillons en réseau avec les départements des hautes Pyrénées et de Gironde ainsi que’avec l »Andorre. L’objectif est de maintenir la capacité d’intervention du binôme et bien sûr le plus important aiguiser le travail olfactif de l’animal. Il utilise tous les éléments environnementaux qu’il comprend et sait faire la différence entre les odeurs du dessus par rapport au substrat. le chien doit se faire plaisir autant que son conducteur pour faire du bon travail ».

Puis ce fut une batterie d’exercices : anticipation, repérage des lieux, consignes de vigilance, engagement, intervention sans préparation pour visualiser le comportement du chien, marquage de celui-ci, découverte de la victime bien cachée sous les gravats divers, fuyante et récompense de l’animal par le « boudin », renforcement du chien dans sa quête, travail spécifique de motivation avant et après.

Publicités