Une réaction sur “FLECHE

  1. A ceux qui sont encore là

    Il y a dans la vie des moments de tristesse
    Quand l’horloge du temps sonne le glas d’un mort
    Et pourtant nous savons puiser notre richesse
    Dans le regard de ceux qui témoignent encore

    Ceux qui sont disparus sont là, devant nos yeux
    ils nous entendent et voient
    comme nous entendons et comme nous voyons
    Ils sont à nos cotés quand on est malheureux

    A Champerret Edouard et bien d’autres encore
    Etaient toujours vivants , je les avais en moi…
    Ils étaient moi et j’étais eux…

    Christian LE BOT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s