(RETEX)Les pompiers de Paris ont réalisé 10 500 interventions liées au Covid-19 jusqu’au 11 mai..

Du 24 janvier au 11 mai, les pompiers de Paris ont été fortement mobilisés sur le Covid-19 en Île-de-France. En tête de leurs interventions : le 19e arrondissement.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/covid-19-le-rapport-choc-des-pompiers-sur-la-gestion-de-la-pandemie-04-07-2020-8347386.php

https://www.leparisien.fr/paris-75/coronavirus-les-pompiers-de-paris-ont-realise-10-500-interventions-de-janvier-a-mai-07-06-2020-8331348.php

Un petit film mis en ligne sur Youtube raconte le quotidien et les protocoles suivis par les pompiers de Paris ces derniers mois.

Journée « PORTES OUVERTES »!!!!! à Villeneuve-St-Georges…

Nous avons le regret de vous annoncer l’ANNULATION de ces traditionnelles PORTES OUVERTES pour des raisons sanitaires liées à la pandémie.

Hé NON!!!!!.. pas comme chaque année..   cette Journée tant attendue  « PORTES OUVERTES » à Villeneuve-St-Georges… n’aura pas lieu !! En revanche, rendez-vous l’année prochaine 2021 pour vous faire découvrir ce beau métier..

Le 27 Mai..

Journée nationale de la #Résistance..La date du 27 mai fait référence à la première réunion du Conseil national de la Résistance (CNR) qui s’est déroulée le 27 mai 1943.

Le 15 mars 1944, le sapeur François #Gayet de la 6ème compagnie est porté « déserteur ». Il rejoint les F.F.I. du maquis de Chambéry (Savoie). Le petit groupe de 8 hommes s’installe au chalet des #Frasses.
Le 16 avril, un des maquisard est porté disparu. En réalité, il conduira la gestapo jusqu’à leur repère. Le matin du 18 avril, une colonne de 60 allemands gravit la montagne et lance une attaque-surprise.
Les hommes sont fusillés. La gendarmerie, chargée de retirer les corps, constate : « six corps étaient alignés sur la bordure d’un taillis. Un autre était adossé aux broussailles, les yeux grand ouverts et regardant droit devant lui »… c’était François Gayet, âgé de 20 ans.
Lire la suite

Les origines de la sonnerie aux morts… ce que vous ne savez peut-être pas..

clairon en 1931, en France

Après la première guerre mondiale, un des héros de la grande guerre, le général GOURAUD, avait au cours de ses visites aux Etats Unis, avait été frappé par l’impact qu’avaient les sonneries « TAPS » sur les participants aux diverses cérémonies de souvenirs aux Morts. Il prit l’initiative de faire composer par le chef de la musique de la Garde Républicaine, le commandant Pierre DUPONT, une sonnerie appropriée nommée ‘’Sonnerie Aux Morts’’. Il la fit exécuter pour la première fois lors de la cérémonie de ravivage de la Flamme de l’Arc de Triomphe le 14 juillet 1931 en présence du Ministre de la Guerre, André MAGINOT, et lui proposa sur le champ qu’elle devienne réglementaire, en prélude à une minute de recueillement en silence en mémoire des soldats tombés au champ d’honneur.